Home » Définition générale

Définition générale

Initiée par le japonais Fukuoka (1913-2008) dans son livre  » la révolution d’un seul brin de paille », elle est développée par David Holmgren et Bill Mollison en 1974.

Elle est la contraction de permanent et de culture et deviendra la culture de la permanence.

Elle vise à développer une culture pérenne avec une agriculture soutenable et un usage éthique des terres. Pour ce faire, l’esprit de la permaculture va envisager le système de production dans son ensemble et va donc s’occuper des plantes et animaux aussi bien que des constructions, de la gestion de l’eau et de l’énergie, ainsi que de la qualité des relations humaines et de la communication.

Elle a pour objectif de définir un modèle durable, équilibré et sain, économe en eau, ressources et énergies, productif et respectueux des hommes, de la terre et des animaux.

C’est aussi produire, créer de l’abondance pour tous, optimiser au maximum les surfaces, sans pour autant occasionner de déchets mais au contraire en recyclant et valorisant ces derniers.

Il est avant tout basé sur l’observation et la reproduction d’écosystèmes naturels; Cela implique un respect de la terre, des eaux et des forets, celui des hommes et de leur mode de communication et, pour finir, un partage équitable des récoltes.

C’est une éthique de vie qui reconnait en toute humilité la valeur intrinsèque de tout être vivant; chaque élément est vu par la fonction qu’il remplit et non plus uniquement par son rapport économique. Ce système privilégie la biodiversité et la polyculture et aide les gens à devenir autonomes.  Ceux qui voudraient aller plus loin dans la compréhension peuvent aller sur le site de permaculture France.

 

Les grands principes :

–  chaque élément du projet est en relation avec d’autres afin d’inter agir et de coopérer

–  chaque élément remplit plusieurs fonctions

–  chaque fonction est assurée par plusieurs éléments

–  grâce au design, le projet est découpé en zones ou secteurs d’activités afin de regrouper les zones les plus fréquentées proches des habitations. Sur la durée cela engendre des économies

de temps, d’énergies et de travail non négligeables.

–   privilégier les énergies renouvelables

–  la polyculture et la bio diversité assurent une meilleure productivité et davantage de synergies.

–  la densité végétale permet d’aggrader  les sols et d’établir des biotopes

–  les lisières et les motifs naturels sont utilisés pour obtenir une meilleure efficacité


Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>