Home » Electroculture

Electroculture

ELECTROCULTURE

 

L’électroculture est une technique dont les premiers essais concluants remontent à 1740.

 

En 1912, la ville de REIMS abrite le premier congrès international d’électroculture

Après la guerre 14-18, le lobby chimique déjà très puissant enterre les dossiers prometteurs sur l’électroculture, fruit de plus de 2 siècles de recherches. Or la vie ne peut exister sur terre sans électricité.

Faraday installe une plante dans sa cage isolée du sol. La plante, coupée ainsi des énergies en provenance du ciel et de la terre, dépérit rapidement. Le monde végétal a donc besoin de micro-courant pour vivre et se développer.

 

Constat sur l’électroculture :

 

– elle réduit, voir supprime, l’apport de fertilisant

– elle permet une économie d’eau de l’ordre de 50 à 80%

– elle augmente les rendements agricoles de 20 à 80%

– elle améliore nettement la saveur des fruits et légumes

 

 

 Comment marche l’électroculture :

 

l’électroculture dépend de plusieurs forces physiques en présence :

– le champ gravitationnel

– le champ magnétique

– le champ électro tellurique

– l’action du soleil et la lune

 

Ces forces forment une source d’énergie gratuite et inépuisable que l’on va transmettre aux plantes à l’aide d’électrodes métalliques diverses.

 

 

De quoi a besoin une plante pour se nourrir

 

elle a besoin de molécules électro négatives présentent dans le sol

elle va dépenser son énergie accumulée par la photosynthèse pour charger positivement ses cellules racinaires avec des cations C+ présents dans le sol (calcium, potassium, sodium, etc…)

elle se transforme en pile électrique qui va attirer les ions négatifs, fabriqués par des bactéries du sol en transformant divers éléments : l’azote en nitrate, le phosphore en phosphate, le soufre en sulfate, etc…

Ce sont ces éléments chargés négativement qui représentent l’alimentation de la plante

 

 

Plus simplement, l’électroculture va :

– optimiser le transfert des sels minéraux vers la plante

– augmenter la vie microbienne du sol

– faciliter le processus d’ascension de la sève (électro osmose)

– permettre à la plante de capter jusqu’à 28 sels minéraux différents

 

Un exemple d’antenne simple

Installer au sommet d’un mât isolé, de 2 à 4 mètres de hauteur, des pointes de zinc que l’on va relier au sol par un fil ou un tuyau de cuivre

Le zinc a un potentiel électrique de + 740mV

Le cuivre a un potentiel de – 340mV

Le potentiel total est donc de 740 +340 = 1080 mV = 1,08 V

 

 

Il est intéressant de noter que les cellules du corps humain fonctionnent avec un potentiel électrique de 1,17 V

 

On implante cette antenne de préférence sur un noeud du réseau Hartman qui a un maillage Nord/Sud-Est/Ouest distant de 2×2,50 environ.

Ainsi cette énergie est redistribuée à l’ensemble du jardin grâce au réseau Hartman

 

Sources tirées du livre : électroculture et énergies libres de Maxence LAYET et Roland WEHRLEN


Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>