Home » Objectifs et agriculture urbaine

Objectifs et agriculture urbaine

Nous habitons à Capbreton sur le littoral landais, à 100m de l’océan.

Notre habitation se trouve sur une parcelle de 360m2 avec 110m2 de cultivable.

Notre objectif a été de rendre notre environnement comestible malgré plusieurs paramètres  défavorables :

– la proximité de l’océan apporte réguliérement des embruns qui grillent les feuilles des cultures. Il a fallu nous en protéger par la construction d’une serre froide.

– le sol est entiérement constitué de sable de dune, donc très pauvre, filtrant mais ne gardant pas l’eau.

– le peu de surface disponible nous a amené à cultiver en hauteur et à utiliser une partie des toits

– la maison de notre premier voisin est en limite de propriété et ne nous laisse que peu de plage horaire avec le plein soleil.

Malgré ces points non négligeables nous avons démarré notre projet d’agriculture urbaine en 2010 et les résultats commencent à se manifester.

Cherchant toujours à optimiser et améliorer notre projet , nous avons rajouté un petit poulailler avec 2 poules et cet hiver nous avons créé une petite serre de 18m2 qui abrite un projet d’aquaponie ainsi qu’un élevage de mouches soldat dont les larves servent à nourrir en partie nos poissons tandis que les asticots se font un plaisir de recycler nos derniers déchets de cuisine.

Nous avons aussi découvert une nouvelle façon de conduire les arbres fruitiers qui permet de les cultiver sur un petit terrain: la conduite en solaxe.

Au mois de Mars nous avons ainsi arraché notre haie coté rue qui était plantée de fusains, éléagnus, pitosporums et arbousiers pour créer une haie fruitière.

La terrasse a été equipée d’une pergola de 6 x 3 m qui vient supporter 5 bacs de culture pour oignons l’hiver, courges et melons l’été qui se font un plaisir de courrir sur les tuiles.

Je pense qu’à présent nous sommes au maximum de nos possibilités d’exploitation.

Il ne nous reste plus qu’à optimiser les rotations des cultures et rendre l’aquaponie performante pour gagner en production.

Déjà cette année nous n’avons pas acheté de légumes et révons déjà à tous les fruits que nous aurons d’ici 3 ou 4 ans.

L’agriculture urbaine peut se révéler très performante si on se donne le temps et les moyens.

Quand je parle de moyens, c’est plus des moyens techniques que financiers, car l’ensemble des installations a été réalisé à partir de matériaux de récupération exceptées la partie technique de l’aquaponie.

Dans l’onglet zonage je développerai succintement les diverses techniques employées si cela peut permettre à quelqu’un de franchir le pas vers une autonomie alimentaire de qualité, quelle soit totale ou partielle; l’essentiel est de se remettre les mains en terre, le reste suivra!

Vidéos du lieu:

créer son jardin sur très peu d’espace: https://www.youtube.com/watch?v=yLspCdo7qD8

 


Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>